QUI SOMMES NOUS ?


Le domaine et son Histoire

Notre vignoble est constitué de 2 hectares de vin de pays en cépages Syrah et Viognier et de 7 hectares de Brézème en Syrah, Marsanne Roussanne et Viognier. Les vignes sont plantées en semi-coteaux, coteaux et terrasses sur des terroirs de marnes calcaires et argilo-calcaires. Un tiers des vignes a moins de 15 ans, un tiers a de 15 à 30 ans et le dernier tiers de nos vignes a plus de 30 ans.

Le domaine a été créé en 1981 par Jean-Marie et Sylvette LOMBARD. Ils ont initié le renouveau et l’excellence du terroir de BREZEME. Leur travail au fil des millésimes, fut reconnu par les critiques et des chefs de restaurants étoilés.

La rencontre entre P. Sapet, D. Guillot et J&E Montagnon fut à la base de la continuité du domaine, un domaine d’amis partageant les mêmes valeurs ,la même vision du vin.

Comme souvent c'est une rencontre humaine qui est au départ de grands vins vivants.

Depuis 2011, Julien et Emmanuelle Montagnon, vignerons prometteurs de retour du Camp del Roc (Roussillon), combinent leurs savoir-faire au domaine Lombard. Dans leur région d’origine, ils apportent, une nouvelle fois, leur vision libre et singulière.

A partir du millésime 2012, le domaine s’enrichit de l’arrivé d’une activité négoce, principalement sur les crus nord de la vallée du Rhône. J&E Montagnon sélectionnent des raisins et des vins provenant des plus beaux terroirs puis les vinifient, assemblent et élèvent pour vous livrer leur vision de ces appellations. 

Le Brézème

Le Brézème est l’une des plus petites appellations des côtes du Rhône septentrionales. Elle se trouve sur la commune de Livron sur Drôme, à la confluence de la Drôme et du Rhône. C'est l'appellation la plus méridionale des septentrionales. C'est un terroir de marne calcaire au fort taux de minéraux de fer. On y distingue 2 orientations : une colline, orientation plein sud aux terrasses extrêmes, « façon Cornas », et derrière cette colline, des semi coteaux d'orientation plutôt ouest. La climatologie est typiquement septentrionale et les cépages exploités sont la Syrah, la Marsanne, la Roussanne et le Viognier.

C'est une appellation un peu oubliée (22 hectares plantés sur 84 possibles) malgré son ancienneté et son potentiel. Le nom BREZEME est une tolérance très ancienne de l'INAO, ce n'est ni un côte du Rhône village ni un cru.

Le syndicat des vins de Brézème, en partenariat avec l’INAO, a entamé les démarches pour faire du coteau de Brézème la 13 éme appellation des côtes du Rhône nord.

Notre philosophie

Pour nous le vin est, avant tout, un produit vivant fruit de la terre exprimé par la vigne et les levures, le tout guidé par la main de l’homme. Ayant ce principe à l’esprit, tous nos choix s’inscrivent dans cette démarche.

L’agriculture Biologique

C’est le choix le plus évident de tous. Les raisins ainsi produits sont vierges de résidus de produits de synthèse qui pourraient, dans un premier temps, perturber le travail des levures et dans un second se retrouver dans le vin fini.

Levure indigène

Pour qu’un moût (jus de raisin) se transforme en vin, il existe deux possibilités : acheter des levures « sélectionnées » ou laisser s'implanter une colonie de levures, endémiques au lieu de vinification et au vignoble.

Dans le premier cas, une seule espèce de levure (sélectionnée par des laboratoires pharmaceutiques) va tout d’abord détruire la flore présente puis fermenter et produire seulement les arômes pour lesquels elle a été choisie (levure dite « killer »).

Dans le deuxième cas, notre choix, une colonie, « un pool » de différentes espèces va fermenter notre jus de raisin. Cela est plus risqué car des levures moins performantes participent à la fermentation, mais chaque individu apportera différents arômes et de la complexité organoleptique. De plus la proportion de chaque souche de levure sera modifiée en fonction des cuves, des terroirs et des millésimes.

La Biodynamie

Pour nous la biodynamie est un chemin de réflexion qui nous pousse à nous interroger sur nos pratiques viticoles et œnologiques. Nous observons, écoutons, tentons et expérimentons à la vigne. A la cave nous respectons le raisin en bannissant les techniques œnologiques « violentes », portons attention aux interférences magnétiques, respectons les rythmes lunaires pour les soutirages et mises en bouteilles.

Cette pratique est complexe dans sa démarche car elle n’apporte pas de « recette », juste des questions.

"D’autre part, vouloir réduire les vignerons biodymamistes à des adorateurs béats victimes de croyances irrationnelles issues de ce qui est nommé religion, demeure une contre vérité. Puisque la caractéristique principale de ces vignerons-là, réside justement dans la soif de connaissances, la recherche de nouvelles techniques et un net refus d’appliquer des recettes toutes faites. Tout le contraire d’une religion."http://oenophil.over-blog.fr

La biodynamie peut être certifiée par des organismes indépendants ; le domaine Lombard ne l’est pas pour l’instant.

Le soufre

Depuis des centaines d’années c’est à la cave, la « bête à tout faire » des vinificateurs. Le soufre est antiseptique, antibactérien, antioxydant et  antioxydasique. Il est utilisé dans tout le secteur agroalimentaire. Parallèlement, à haute dose, c’est un poison. Il est responsable, à plus faible dose, de maux de tête et il bloque le développement des arômes les plus fins du vin lors de son élevage.

Au domaine Lombard, le respect de normes d’hygiène strictes et le tri manuel de la vendange nous permettent d’éliminer son usage avant fermentation. Nous tentons d’élever nos vins « sans souffre » pour qu’ils libèrent tout leur potentiel. Cependant nous n’hésitons pas à l’utiliser, mais avec la plus grande parcimonie, si la dégustation le réclame.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.