Le Brézème

Terres et sols

Le Brézème est l’une des plus petites appellations des Côtes du Rhône septentrionales. Elle se trouve sur la commune de Livron-sur-Drôme, à la confluence de la Drôme et du Rhône. C’est l’appellation la plus méridionale des septentrionales. C’est un terroir de marne calcaire au fort taux de minéraux de fer, de sable ou de galets roulés selon les différents lieux-dits. Le nom “Brézème” est une tolérance très ancienne de l’INAO, ce n’est ni un Côtes du Rhône Village ni un Cru. Cette tolérance est unique en France.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 85B133BE-0326-48C9-BC75-16C4923F86EF.png.

Chronologie

C’est une appellation oubliée malgré son ancienneté et son potentiel. En effet, selon les archives de Turin, on trouve les premières traces écrites du vignoble de Brézème en 1410. S’en suit plus de 400 ans d’exploitation.

En 1876, le phylloxera décime le vignoble et les paysans abandonnent le difficile travail en coteau pour exploiter des fruitiers dans la plaine. Pendant 100 ans, ce merveilleux terroir est oublié, devient une friche géante à l’exception de quelques bas de coteau sur Brézème Est.

En 2002, alors qu’on ne compte qu’une seule parcelle en terrasse à Brézème Est, la communauté de commune lance un embryon de rénovation sur Brézème Ouest.

Depuis 2017, l’ensemble des vignerons de Brézème s’est mis au travail et la réfection du coteau est lancée pour refaire de Brézème ce qu’il était.