De cette race d'Homme





































































Tu étais de cette race d'homme que tout le monde aurait voulu avoir avec lui dans les coups durs,
ou même pire, s'il avait fallu partir à la guerre,
personne n'aurait rêvé de meilleur compagnon que toi.
Car tu étais solide, fidèle, sincère, droit et honnête.
Certes tu ne parlais guère mais finalement dans ce monde où tout le monde parle pour ne rien dire,
avais-tu peut-être raison.

Nous, la guerre dans laquelle nous t'avions entraîné était une folle guerre viticole,
une colline à reconquérir, un vignoble à rebâtir.
Et comme toujours,
ta main ne tremblait pas, ton sécateur était toujours affûté, ton coup de masse était sec et celui de ta pioche précis.

Je me rappelle d'une anecdote.
A la fin d'un été de tronçonneuse dans de vieilles terrasses que nous retapions ensemble,
un de mes jeunes neveux était venu me demander si c'était vrai
que la force de ton bras faisait basculer les arbres tantôt à droite, tantôt à gauche.
Entre les saisonniers, il se racontait même que tu avais stoppé un arbre qui tombait du mauvais côté…
c'était un peu le mythe du grand gaillard d'un quintal que tu étais.
Cela te faisait bien rire dans ta moustache.
Je ne crois pas en Dieu,
mais je suis persuadé que nous survivons dans les souvenirs que gardent les gens de nous.
Alors, notre tristesse est un peu atténuée car il existe
une flopée de jeunes qui se souviendront de toi,
«Michel l'homme qui poussait les arbres pour les faire tomber là où il voulait»…


Les vignobles et les vins naissent des mains qui les façonnent. Les tiennes ont construit pudiquement mais sûrement.


Du fond de nos cœurs, merci Michel.



Michel Valentin travaillait ponctuellement au domaine Lombard depuis les années 90 et à plein-temps avec nous depuis 2012.
Il nous aida à façonner 5 millésimes, replanter 7 ha de vignes sur Brézème,
rebâtir 5 Km de mur en pierres sèches et replanter 50000 pieds de vignes et autant d'échalas.


Michel Valentin est décédé le 09/05/2017 à l'âge de 52 ans


















 

Rédigé le  12 mai 2017 11:21  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.